Le Midam (Coréen, Paris XI)

Toujours dans la rue de Montreuil – non loin de la crêperie Après la Plage, le Midam est le meilleur restaurant coréen dans lequel je ne sois jamais allée. Preuve ultime : l’endroit est fréquenté par des Coréens themselves !

La déco est sobre et chic, les prix sont avenants (du moins à midi), plusieurs formules existent :

Formule A : 10,5€ et formule B : 12,5€ (aussi simple que ça)

En entrée, on prendra des bibimbaps (ici, un genre de makis), avec une sauce qui n’est pas au soja, hourra !

En plat, on aura le choix entre du riz et des vermicelles, à chaque fois servies dans une assiette en pierre très chaude – cela termine de frire devant vous, et c’est délicieux.

Certains ne comportent pas de viande, d’autres sont particulièrement épicés (palais sensibles s’abstenir!), mais tous sont surprenamment savoureux.

A cela, vous pourrez ajouter si vous avez encore faim et hors formule (hélas !), l’un des rares desserts délicieusement bons.

Y aller : Pas le lundi, en début de service pour assurer le coup, avec quelques potes, des collègues de bureau, tranquille le soir avec l’élu(e)

S’y rendre : 38 rue de Montreuil 75011 Paris, M°Faidherbe Chaligny – 01 43 70 83 46

Testé : 5-6 fois pour déjeuner ; la dernière : août 2011

*

En bonus !

Cette semaine, pourquoi ne pas aller voir le film le plus drôle de ce début de saison ?

Vous y êtes déjà allé ? Alors, verdict : comédie ou drame ??

Tagué , , ,

Evi Evane, la Grèce en plein coeur (Paris VI)

Ayé ! J’ai testé pour vous ma première smartbox ! Pour son anniversaire, mon meilleur ami (pas gay) avait reçu ce bon pour un dîner « exotique ».

Ledit glorieux pote partant pour un (long) semestre en Grèce, nous avons opté pour ce bon restaurant tenu par les soeurs Nikolaou, « Evi Evane », dont j’avais entendu parler sur la blogosphère (sorry, impossible de retrouver chez qui).

En plein dans la très vivante rue Guisarde, le restaurant Evi Evane (« A votre santé ! ») a un joli décor, jolis lambris de bois clair, jolie musique du pays. L’ambiance est cosy, design et « rustique » (tout ça à la fois !).

Aux murs, des jolis portraits en noir et blanc d’artistes grecs ou d’origine (Maria Callas s’appelait en fait Maria Kalos ?! Je me coucherai moins bête) (mais je ré-écouterai bien La Wally, pour la peine) (quelle plénitude, cet air !) (ok, j’arrête avec les parenthèses).

Revenons-en à nos moutons. Les recettes sont authentiques, familiales (attention, j’ai pas dit  » typiques »), et toutes succulentes.

La carte des vins est très bien fournie (mieux que dans certains restaurants athéniens !).. Mmmmh le samos ! (un vin cuit – servi froid – à tomber).

La nourriture y est saine et équilibrée, les assiettes superbement présentées.

Envoyons un peu de rêve, maintenant : pour moi, ce furent de délicieux beignets de morue (original, et puis j’adore ce poisson, pas vous ?), un poulet farci à la fêta et aux petits légumes, et, last but not least, le galatopita, in-cro-yable feuilleté de semoule à la cannelle, véritablement une tuerie (ou un crève-coeur puisque je n’avais presque plus faim).

En face, j’ai vu passer : une mousse très légère à la fêta avec ses tomates fraiches, (j’ai un trou pour le plat principal, alors pour compenser, disons qu’il a pris les brochettes de porc marinées au vin blanc, et en dessert, le chocolatopita pour lequel – c’est sûr – il vendrait désormais son âme.

Rien à redire, si ce n’est sans doute l’accueil qui aurait pu être plus chaleureux…

Les tarifs en semaine sont plutôt intéressants pour le quartier (même si ça reste à plus de tickets restau !)

Une formule entrée-plat ou plat-dessert à 16€,
Une formule entrée-plat-dessert à 21€

Pour une occasion, pour changer du quotidien, je vous promets que ça vaut le détour.

Il vous faut encore une preuve ? Des Hellènes themselves fréquentent l’endroit.

Alerte !

Je viens d’apprendre qu’un traîteur Evi Evane venait d’ouvrir au 20 rue Saint Placide (en face de la Grande Epicerie et du Bon Marché), avec des plats encore moins chers que le restaurant ! FONCEZ !

Allez-y… avec quelques bons potes, pour une célébration avec l’élu(e)..

S’y rendre : 10 rue Guisarde, 75006 Paris,
M°10 Mabillon ou M°4 St Germain des prés

Site web .

*

En bonus !

Ma nouvelle idole.

Elle s’appelle Johanna Quaas, elle a 86 ans, et elle fait sur des barres parallèles des trucs que jfaisais pas à 16 ans.

Plus d’infos ici, et rien que pour vous la vidéo des barres parallèles :

Tagué , , , , , ,

Assanabel (Paris VI et X) – L’hospitalité libanaise…

… mythe ou réalité ? Dur à dire quand on n’a jamais mis les pieds au Liban !

Avec une renommée jusqu’aux confins du Var (où on me l’avait conseillée en premier), la table des restaurants Assanabel est l’une des meilleures tables libanaises de Paris.

Ca faisait longtemps que j’avais envie d’aller la tester, et j’ai attendu que ma belle-soeur cinq étoiles me fasse signe pour réserver dans leur restaurant du 6e (rue Jacob, à deux pas de Saint-Germain-les-Pieds).

L’endroit est lumineux, cosy et chaleureux, tout ce qu’on aime.

Pour couronner le tout : l’accueil est souriant et les prix sont plutôt amicaux.

Environ 5,8€ le mezzé froid ou chaud, 15€ la grillade

Je sais pas vous, mais moi, je vais manger libanais pour me remplir de mezzés. La quantité étant plutôt généreuse, je vous conseille d’en commander deux par personne (si tant est que vous espérez goûter aux desserts).

Comme la soirée était tranquille et que nous étions les dernières (ou presque), le patron nous a offert une plantureuse salade de fruit (agrémentée de ce yahourt très doux parfumé à la fleur d’oranger et agrémenté de poudre de pistache), un délice.

Cadeau. Comme ça.

En tous cas, si vous cherchez à vérifier l’existence de l’hospitalité libanaise, c’est ici que vous devez aller !

Allez-y… n’importe quand. Pour un déjeuner, avec des potes (jusqu’à 6-8 dans le Xe), avec des collègues, pour dîner tranquille avec l’élu(e)

S’y rendre :

M°10 Mabillon/ M°4 St Germain, 38 rue Jacob – 01 42 96 89 85
M°5 Jacques Bonsergent, 6 rue Pierre Chausson – 01 42 08 34 67 (près du canal St Martin)

Testé : un jeudi soir d’été 2012

*

En bonus !

Connaissez-vous le (génial) musicien/vlogueur/comédien/auteur/compositeur/interprète/producteur/home-orchestre Pvnova ?

Encore un de la clique de Norman, Cyprien, Kemar, Hugo

Après de nombreuses reprises plus sympas les unes que les autres (Jessie J, Greenday, Metronomy…), il a posté une série « d’expériences musicales ». Le principe ? Il explique tout le côté technique de la fabrication de chansons suivant le type de musique souhaité.

Régalez-vous.

Tagué , , , , , , , , , ,

La Part des Anges (Beauvais)

Encore une adresse à l’excellent rapport qualité prix dégotée par votre serviteur !

Vous êtes arrivés beaucoup trop tôt à l’aéroport ? Votre avion est retardé ? Voilà l’adresse qu’il vous faut pour passer le temps, bienvenue aux amoureux des produits du terroir !

A l’orgine « bar à vins », La Part des Anges est un petit restaurant franchouillard fameux dans mon entourage pour ses tartines. Y étant allée des dizaines de fois, pour déjeuner, pour goûter (miam le chocolat gourmand – 6€), pour dîner, je peux me permettre de vous y envoyer les yeux fermés, et de vous le présenter de manière beaucoup plus détaillée.

En arrivant, vous longerez le long comptoir, vous vous assiérez dans un canapé noir au pied des colombages, et, après avoir commandé, vous vous servirez dans l’une des étagères d’un grand livre de photos sur la France, d’une compilation de traits d’esprits ou d’une BD, en attendant d’être servis.

Après une assiette de dégustation de charcuterie Corse ou Auvergnate, vous choisirez parmi les prénoms « du terroir » la petite merveille qui vous enchantera les papilles (en menu pour moins de 12€) : tartine au foie gras, à la tome, au jambon de pays, au camembert et miel, végétarienne… Le choix est compliqué. Si vous choisissez la

11,5€ : Léontine – foie gras, chutney d’oignons, confiture de figues + Dessert

… n’oubliez pas de réclamer un verre de Jurançon au maître du lieu (qui, contrairement à moi, connaît tout des vins).

De son nom Monsieur Pila, celui-ci est originaire de Corse, amoureux de gastronomie, et assure un service assez rapide. (Photo de Maurice Rougemont)

Que vous conseiller pour le dessert ? Le tiramisu maison (8€), riz au lait délicatement parfumé à l’orange, ou les immenses cafés / chocolat liégeois (7€) ? Les petites faims se contenteront d’un café gourmand ou d’une crêpe à la glace à la vanille. Quoi que vous preniez, vous ne serez de toute façon pas déçus.

Pour se coucher moins bête : Le nom de « Part des Anges » désigne les vapeurs d’alcool dégagées par des spiritueux comme l’armagnac ou le cognac lors de leur vieillissement en fût.

Allez-y… n’importe quand (du mardi au samedi). Pour un déjeuner sur le pouce, avec quelques potes, en famille, avec des collègues de bureau, beaucoup de potes, tranquille avec l’élu(e), pour un repas d’affaire, pour une célébration avec l’élu(e)

S’y rendre : 1, rue Gui Patin, 60000 Beauvais – du mardi au samedi – 03  44 48 55 94

Testé : des dizaines de fois à de multiples occasions, pour un oui ou pour un non. Un peu le même esprit que la crêperie parisienne Après la Plage

*

En bonus !

Puisque cet article n’est pas à Paris, Paris nous manque forcément, alors voici pour vous un vieux blog humoristique tenu par une jeune designeuse bien parisienne.

Bonne lecture !

Tagué , , ,

Thai in Box (Paris IX et XI)

…et aussi , Boulogne, Puteaux, Nantes, Lyon.

Aujourd’hui je voudrais vous parler de cette petite initiative en train de grandir, de grandir…

Après les pasta boxes, les (Pad) Thaï in box ! Rien de tel pour se caler et ajouter une touche d’exotisme à un déjeuner rapide et sain.

Le concept est donc de diffuser le thaï sur place – dans des petits endroits à la jolie déco et au bel éclairage, bref : designs et cosy , ou à emporter. Excellente idée.

Il existe deux menus à base de riz/nouilles en boite + une boisson, et dans le premier : un dessert compris, dans le second, une bonne sousoupe !

Les menus : un à 9,80€ et l’autre à 10,80€

Ce qui reste assez abordable, non ?

Certains plats sont plus épicés que d’autres (curry vert de poulet) mais néanmoins très bon, je reste pour ma part une inconditionnelle du pad thaï crevettes

Miam !

Allez-y… à midi (avec un petit tour sur leur facebook pour checker les dernières promotions), ou après un début de soirée au James Hatefeeld’s.

S’y rendre : Toutes les adresses (y en a pour tout le monde !) :

  • Paris IX (M°8-9  Grands Boulevards)24 rue du Faubourg Montmartre, 01 48 24 11 94 (7 j/7, livraison le soir, 12h-15h et 18h-22h30)
  • Paris IX (M°7 Poissonnière) : 2 rue Papillon, 01 45 23 95 31 (lundi au vendredi, 12h à 15h)
  • Paris XI (M°9 Charonne) : 143 rue de Charonne, 01 43 48 56 47 (lundi au vendredi, 12h à 15h)
  • Boulogne : 39 boulevard Jean Jaurès, 01 46 05 42 32 (lundi au vendredi, 12h à 15h et 18h à 22h)
  • Lyon Part-Dieu (IIIème) : 246 Cours Lafayette, 04 72 12 07 93 (lundi au vendredi, 12h à 15h)
  • Puteaux : 32 bvd Richard Wallace, 01 47 72 73 34 (lundi au vendredi, 12h à 15h)
  • Nantes (Tour de Bretagne) : 2 rue Guépin, 02 51 72 40 89 (lundi au samedi,  12h – 15h)

Testé : de nombreuses fois pour déjeuner !

En bonus !

Vous connaissez Cyprien ? Cyprien de cyprien.fr !

Un vlogueur (vidéo-blogueur) qui publie des podcasts rigolos sur les séries télé, la SNCF, les téléphones portables, ou encore (parce qu’on en parle beaucoup ici) :

Tagué , , , , ,